vendredi 3 juin 2016

The Trials of Apollo #1 : The Hidden Oracle

Auteur : Rick Riordan
Disney – Hyperion
384 pages – 18,95€ 

Lu en VO

How do you punish an immortal?

By making him human.

After angering his father Zeus, the god Apollo is cast down from Olympus. Weak and disorientated, he lands in New York City as a regular teenage boy. Now, without his godly powers, the four-thousand-year-old deity must learn to survive in the modern world until he can somehow find a way to regain Zeus's favour.

But Apollo has many enemies - gods, monsters and mortals who would love to see the former Olympian permanently destroyed. Apollo needs help, and he can think of only one place to go . . . an enclave of modern demigods known as Camp Half-Blood.


Mon avis :

J’adore ce que fait Rick Riordan. J’aime vraiment le fait que toutes ses sagas soient liées. Dernièrement, j’ai lu le premier tome de sa nouvelle série, Magnus Chase, et j’ai tout autant apprécié que les sagas Percy Jackson et Héros de l’Olympe. Et là, maintenant, Rick Riordan fait encore plus fort en proposant une nouvelle série dans son univers principal, avec une légère innovation : dans The Trials of Apollo, nous suivons le dieu Apollon, changé en adolescent par son père Zeus. Un ado d’une quinzaine d’années tout sauf divin, qui va devoir partir dans une quête pour retrouver sa place en Olympe… Comme tout jeune demi-dieu qui se respecte, en fait.

Après le jeune ado SDF avec Magnus Chase, Rick Riordan fait fort avec le dieu millénaire qui a un lourd passé derrière lui. Et j’adore Apollon. Ce n’est pas un nouveau personnage, il a fait de multiples apparitions dans les quelques dix tomes précédents, où il a brillé par son absence d’humilité et son amour pour les haïkus.

J’ai été doublement surprise en commençant ce roman. Premièrement, ce nouveau cycle prend place après la fin de Héros de l’Olympe, et suit vraiment l’intrigue instaurée par l’auteur dans cet univers. Forcément, nous y rencontrons une bonne poignée de personnages issus des précédentes sagas, et il me semble donc nécessaire de les avoir lues avant. Ne serait-ce que pour avoir un aperçu de ce qu’était l’Apollon divin, tout puissant et imbu de lui-même, avant d’être propulsé dans le corps tout mou d’un ado de quinze ans. Aussi, l’intrigue de la série et celle de Magnus Chase sont simultanées, comme le sont les sorties des romans. Ce qui va m’obliger à les lire dès leurs sorties, mince alors !

Apollon, donc, est habitué à cet état de fait, car c’est déjà la troisième fois qu’il est puni de la sorte. Il connait la marche à suivre : il doit s’attacher au service d’un demi-dieu et accomplir différentes quêtes à ses côtés jusqu’à ce que son père le pardonne. Son choix se serait volontiers porté sur Percy Jackson himself, maiiiiis non : ce sera Meg, une jeune fille de 13 ans badass et extrêmement attachante. Ils décident de rejoindre la Colonie des Sang-Mêlé où ils découvrent que les choses ne vont pas très bien depuis six mois, d’autant que l’Oracle ne fonctionne toujours pas.

Pfiou, que dire ? Ce nouveau cycle s’annonce juste gé-nial. J’admire la façon qu’a l’auteur de se renouveler avec un tel sujet de fond, et chaque fois que je pense qu’il ne pourra peut-être pas me surprendre, il le fait. Voir l’univers créé par l’auteur à travers les yeux d’un dieu est une chose, mais il arrive à le rendre terriblement attachant dans sa relation avec les autres. Il arrive brillamment à rendre Apollon agréable à suivre en respectant son caractère égocentrique, sans jamais le rendre agaçant, et c’est un tour de force ! Nous découvrons un côté de lui qui n’est jamais vu par les autres personnages et cela donne vie à des scènes particulièrement touchantes, drôles ou surprenantes. J’ai hâte de voir comment il va continuer à évoluer ! Quant à Meg, c’est aussi un personnage sur lequel j’ai hâte d’en savoir plus. Elle est complexe et assez mystérieuse, du fait qu’on ne connaisse pas le fond de ses pensées. Vite, la suite !

Clairement, Rick Riordan est un virtuose de la littérature jeunesse. Si j’ai commencé, il y a des années, à apprécier ses romans parce que je suis mordue de mythologie, c’est maintenant sa capacité à donner vie à ses personnages et à modeler son univers avec talent qui me font me précipiter sur chacun de ses nouveaux romans. Tant qu’il continuera à offrir des romans de qualité, comme l’ont été les premiers tomes de Magnus Chase et de The Trials of Apollo, je serais toujours au rendez-vous. Je pense que tout fan de son travail se jettera sur ce roman, mais ne commencez pas par celui-ci si vous avez le malheur de ne pas connaître le monsieur. Bonne lecture ! (oui, oui, vous allez le lire, je le sais !) 


4 commentaires:

  1. J'ai TELLEMENT hâte qu'il sorte en français, j'ai fini Magnus Chase il y a peut donc me mettre un autre Riordan sous la dent, je dis ne pas non.. Deux séries pour le prix d'une, que demander de mieux ? J'ai hâte de partager ton enthousiasme à propos de cette saga ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras il est énooorme ! Et le fait que tout se passe en parallèle à Magnus Chase est trop fou o.o Merci pour ton commentaire, n'hésite pas à repasser me donner ton avis :D

      Supprimer
  2. Réponses
    1. CRAQUECRAQUECRAQUECRAQUECRAQUECRAQUECRAQUECRAQUECRAQUECRAQUECRAQUECRAQUE

      Supprimer