mercredi 8 juin 2016

Gardiens des Cités Perdues, tome 2 : Exil

Auteur : Shannon Messenger
Lumen
567 pages – 15€

Depuis qu'elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l'académie de Foxfire, Sophie n'a pas manqué d'attirer tous les regards sur elle... et son enlèvement n'a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde...

Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d'un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s'occuper de l'animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l'un de ses proches d'une mort certaine...



Mon avis :

Après l’immense coup de cœur que j’avais eu pour le premier tome de Gardiens des Cités Perdues, j’ai mal vécu de devoir tant repousser la lecture de la suite. Me l’étant finalement procurée à Montreuil, après avoir rencontré Shannon Messenger sur le stand des éditions Lumen, je suis repartie avec les deux tomes suivants et l’envie de les lire immédiatement. Alors pourquoi ai-je encore tant attendu pour les lire ? Au-cune i-dée. Vraiment. Mais là, la sortie du 4ème tome chez Lumen m’a fourni l’excuse dont j’avais besoin. Et au moment où je m’apprête à vous parler du second tome, j’en suis à la moitié du quatrième…

Car oui, messieurs-dames, c’est un coup de cœur renouvelé, confirmé, multiplié ! Quelle claque, vraiment. Si j’avais adoré le premier tome comme j’avais aimé Harry Potter à l’époque, la suite n’a fait que renforcer l’amour que j’ai pour Sophie et ses aventures. Ceci couplé à la personnalité génialissime de Shannon Messenger, avec qui j’ai pu passer un très long moment, et me voilà pleine de joie, ayant douze ans à nouveau, m’imaginant suivre les cours à Foxfire et me demandant quel pouvoir serait le plus coolos.

Dans ce deuxième tome génial, nous retrouvons Sophie qui essaye de reprendre une vie normale après les évènements survenus quelques mois plus tôt. Mais rien n’est plus pareil depuis que Dex et elle ont été enlevés, à commencer par le garde du corps gobelin de deux mètres qui la suit partout… D’ailleurs, ce second tome est bien plus sombre que ne l’était le premier, dont une grande partie nous présentait l’univers merveilleux dans lequel vivent les elfes. Seule la fin en montrait le côté sombre, alors qu’ici, nous savons que quelque chose se trame dans l’ombre, et Sophie aussi.

Dans ce tome, nous rencontrons aussi un nouveau personnage haut en couleur autour de qui l’intrigue va tourner : une alicorne, magnifiquement représentée sur la couverture, avec qui Sophie partagera un lien particulier. C’est un personnage à part entière, aussi bien dépeinte que ne l’ont été tous les autres. Et qu’est-ce que je l’ai aimée ! Je persiste, les personnages sont le point fort de l’histoire, il est impossible de ne pas s’attacher à eux. Pour mon plus grand plaisir, ce tome-ci mettra Keefe au cœur de l’action, me faisant, si c’est possible, apprécier encore plus le jeune homme. Derrière son côté désinvolte se cache un vrai cœur d’or et des fêlures qui m’ont beaucoup touchée.

Sophie est bien sûr la plus géniale des héroïnes, et elle le montre encore une fois dans ce tome. Elle est si forte qu’on en oublie volontiers qu’elle a treize ans, qu’elle a été arrachée à sa famille pour vivre dans un nouveau monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence quelques mois plus tôt, qu’elle a été kidnappée et a appris qu’elle était le résultat d’une expérience génétique… Mais Sophie reste tout à fait crédible, dans son côté humain, du fait qu’elle fasse des erreurs, et surtout grâce à sa personnalité et ses émotions, que l’auteur arrive si bien à retranscrire.

Comme je l’ai dit, j’ai enchainé deux tomes en deux jours, dévorant plus de 1000 pages sans m’ennuyer un seul instant, en maudissant les moments où je devais reposer mon livre. C’est tout à la fois l’écriture entrainante de Shannon Messenger, ses personnages géniaux et son intrigue passionnante qui m’ont emportée sans me laisser le moindre répit. Ce tome est une pépite, au même titre que l’était le premier. Plus de 500 pages d’émotion, de révélations, de chocs mais aussi de beaux moments touchants ou vraiment drôles qui donnent toute sa force à l’histoire. C’est clairement une de mes sagas préférées de tous les temps, c’est dit.

J’ai tellement envie de vous en dire plus ! Sur le Cygne Noir, l’organisation secrète si mystérieuse à l’origine de tout ; ou sur l’amour que je porte aux parents adoptifs de Sophie ; ou sur les nombreux sourires qu’ont provoqué Keefe et Sandor ; ou sur l’attention apportée aux moindres petits détails et sur l’intelligence de l’intrigue… Mais qui serais-je, si j’osais vous gâcher la lecture de ce merveilleux roman ? Il ne vous reste plus qu’à vous jeter dessus !

Je ne peux que vous conseiller de découvrir cette saga, si ce n’est pas fait, ou de vous empresser de lire la suite si, comme moi, vous êtes un fou qui a tant attendu avant de le faire. Pour l’originalité et la beauté de l’intrigue et de l’univers, pour ses personnages merveilleux que j’aime très fort, pour les larmes qui me sont montées aux yeux plus d’une fois durant ma lecture. Lisez Gardiens des Cités Perdues, parce que c’est la meilleure saga jeunesse du moment, tout simplement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire