vendredi 10 juin 2016

Gardiens des Cités Perdues, tome 3 : Le Grand Brasier


Auteur : Shannon Messenger
Lumen
598 pages – 15€

Voilà plusieurs semaines que Sophie Foster n’a plus aucune nouvelle du Cygne Noir, l’organisation clandestine qui l’a créée. Si elle se sent abandonnée, la jeune Télépathe redoute surtout qu’un traître n’ait infiltré leurs rangs. Pourtant, elle a bien vite d’autres chats à fouetter : un mystérieux traqueur est découvert sur Silveny l’alicorne, Vertina, le miroir spectral de Jolie, refuse obstinément de révéler ce qu’elle sait, et le Conseil ordonne à Sophie de guérir Fintan, le Pyrokinésiste à l’esprit brisé, malgré l’immense menace qu’il représente…

Toujours accompagnée de Keefe, Dex, Fitz et Biana, la jeune fille est entraînée dans un tourbillon de révélations et de rebondissements… à tel point que, déterminée à démasquer les rebelles qui menacent les Cités perdues, elle va commettre un terrible faux pas, et conduire les elfes au bord de la guerre !



Mon avis :

Je dois vous avouer qu’après avoir attendu trèèèèès longtemps avant de lire le deuxième tome des aventures de Sophie, j’ai attendu très exactement 12 secondes avant de lire le troisième. Que dis-je, de dévorer le troisième, en encore moins de temps qui ne m’avait fallu pour lire le précédent. Et quelle ne fut pas ma surprise de le trouver meilleur que les deux premiers ! Entendons-nous bien : ce furent des coups de cœur monumentaux. Ce qui signifie que quand je dis que j’aie encore plus aimer ce tome-ci, cela veut dire que c’est un des meilleurs bouquins du monde. En gros.

C’est par un vrai tour de force que Shannon Messenger arrive à rendre ce troisième tome à la fois beaucoup plus sombre et bien plus adulte, sans pour autant entacher la beauté de son univers et l’atmosphère magique qu’elle lui a donné. Sophie est plus que jamais au cœur de l’intrigue et tout converge vers elle, quoi qu’elle fasse. Entre les énigmes du Cygne Noir, les manigances du Conseil et sa toute nouvelle capacité qui lui permet de soigner les esprits brisés, la toute jeune fille a du mal à s’en sortir et finit par faire des erreurs, qui sont bien loin d’être de sa faute, mais pour lesquelles elle devra malgré tout finir par payer.

Je sais, je sais, ça fait très peur. J’ai moi-même eu très peur en lisant. J’ai serré les dents, ragé en silence, pleuré un peu (beaucoup). Mais c’est toute la beauté de Gardiens des Cités Perdues, ce qui fait sa force et sa crédibilité, le fait que Sophie, malgré ses capacités hors-normes, ne soit qu’une jeune fille comme les autres. Ce que beaucoup semblent avoir du mal à comprendre autour d’elle. Bien sûr, ce n’est pas le cas de sa famille et de ses amis. Qu’est-ce que j’admire la façon qu’a Shannon Messenger de créer une intrigue merveilleusement complexe et extrêmement prenante, tout en approfondissant la personnalité de chacun de ses protagonistes, les rendant tous terriblement attachants.

J’ai été ravie de voir que Keefe n’était pas en retrait dans ce tome, après avoir été si présent dans le précédent, même si Dex et Fitz reviennent partager le devant de la scène à ses côtés. J’ai aussi été ravie de voir Biana s’affirmer dans son rôle de personnage central, devenant une des plus proches amies de Sophie, et surtout une part de l’équipe que les jeunes gens montent pour découvrir le fin mot de l’histoire. Si Keefe, par son caractère si solaire et la tristesse qu’il cache au fond de lui, reste mon petit préféré (ce que ce tome, en piétinant mon cœur, n’a fait que confirmer) je serais bien en peine d’établir un classement concernant les autres. Ils ont tous leur personnalité, leurs forces et leurs faiblesses, qui les rendent tellement agréables à suivre et facile à aimer. Et je ne vous parle même pas de la famille de Sophie, qui continue à me toucher au plus haut point à chaque instant.

Dans ce tome, Sophie commence à vraiment avoir beaucoup de choses à gérer. Le Conseil lui demande d’utiliser son nouveau don, qui lui permet donc de guérir les esprits brisés, pour soigner une personne. Malheureusement, ce n’est pas la personne qu’elle aurait souhaité aider… En parallèle, Silveny, son amie alicorne, ne semble pas être en sécurité au Sanctuaire, et son inquiétude pour elle la poussera à commettre une erreur terrible. Enfin, elle enquête secrètement sur la fille décédée de ses parents adoptifs, commençant à la soupçonner d’en avoir su plus qu’elle ne le pensait…

Ce troisième tome est tout simplement impossible à reposer, tant il enchaîne événements terrifiants et révélations terribles. Pour tout vous dire, j’ai vu venir la plupart des événements, même si leur confirmation fut un choc à chaque fois. Encore une fois, l’action et les rebondissements rythment les quelques 600 pages du roman, tout en offrant quelques instants de répits au lecteur par de magnifiques moments d’émotion. J’admire cette façon qu’a l’auteur de me faire rire et pleurer avant de me couper le souffle et de recommencer jusqu’à la dernière page. Et elle s’est surpassée dans ce tome, assombrissant un peu plus le magnifique monde des elfes qui semblait à l’abri de toute violence…

Très clairement, ce volume est plus mature, à l’image de ses protagonistes principaux qui seront forcés de grandir. Tous, tour à tour, ils vivront des choses terribles et auront des choix difficiles à faire. Mais Sophie peut compter sur ses alliés, même sur certains qu’elle ne soupçonnait pas… Et c’est là toute la beauté et la complexité de l’histoire de Shannon Messenger, qui ne choisit jamais la facilité, et ce depuis le tout premier tome. Ce tome est tout simplement exceptionnel et ne possède à mes yeux aucun défaut, que ce soit au niveau des protagonistes, de l’intrigue ou du scénario. J’ai tout apprécié de la première à la dernière page.

Gardiens des Cités Perdues est une excellente saga, qui ne fait que s’améliorer et prouver sa valeur de tome en tome. J’ai été très touchée par l’histoire que nous offre l’auteur et par la tournure que prennent les évènements dans ce tome, et j’ai extrêmement hâte de voir où la suite nous mènera. Je serais dans tous les cas au rendez-vous, définitivement accro à Sophie et aux Cités Perdues, qui m'offre mon troisième énorme coup de cœur avec Le Grand Brasier. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire