lundi 26 juin 2017

Récits du Demi-Loup, tome 3 : Mers Brumeuses

Autrice : Chloé Chevalier
Les Moutons Électriques
364 pages – 19.90€

Pour Cathelle et Aldemor, l'heure n'est plus aux regrets. Rien n'arrêtera ce qu'ils ont déclenché.

Véridienne et les Éponas, pour la première fois, lèvent les armes l'un contre l'autre. Sur les rivages des Mers Brumeuses, les Chats de Calvina et les guerrières de Malvane se jaugent, et les deux Suivantes, résignées et amères, se préparent à devoir verser le sang de leurs camarades d'enfance. Alors que leurs reines, à tort ou à raison, leur retirent peu à peu toute confiance et que leurs terres se transforment en cimetières, plus rien ne semble pouvoir empêcher les désastres à venir.

Les rêves se fanent, les espoirs se muent en vaines illusions, amitiés et amours se délitent, tandis que le Demi-Loup, les yeux bandés, danse au bord du gouffre.


Mon avis :

Après avoir adoré Véridienne et Les Terres de l’Est (ainsi que Fleurs au Creux des Ruines) j’ai été, sans surprise, de nouveau conquise par Mers Brumeuses. Ce troisième tome (qui n’est pas le dernier, ouf !) est plus sombre encore et laisse définitivement derrière lui les débuts insouciants des princesses et de leurs Suivantes : guerres, vengeances et trahisons sont au programme. C’est avec une plume toujours aussi belle qu’addictive que Chloé Chevalier nous emporte à la suite de ses héroïnes si attachantes et si pleines de défauts, faisant de Mers Brumeuses un nouveau coup de cœur, bien entendu.

La tendance s’inverse, par rapport au tome précédent. Dans ce dernier, Lufthilde et Nersès n’intervenaient qu’à travers leur correspondance, laissant le devant de la scène à la vengeance de Cathelle et Aldemor. Ici, les Suivantes sont au cœur de l’histoire, chacune à la tête d’une partie du Demi-Loup qui semble se diriger vers une guerre civile. Il est terrible de voir le royaume se diviser et les Suivantes se dresser l’une contre l’autre à cause de leurs obligations alors qu’elles s’aiment profondément, mais c’est aussi ce qui rend le récit si passionnant. Parallèlement, Cathelle et Aldemor, s’ils se font plus discrets, n’en restent pas moins d’habiles marionnettistes : le roman dévoile pas à pas leur implication et le rôle qu’ils ont joué dans les dissensions qui agitent le Demi-Loup. Si le début du roman nous fait part de leurs doutes quant au bien-fondé de leur entreprise, il est trop tard pour reculer et le lecteur ne peut que découvrir, impuissant, ce qui attend les personnages. Enfin, un nouveau narrateur s’ajoute aux autres : Crassu, le fils adoptif de Nersès, un jeune adolescent sourd à l’esprit vif qui sera aussi intéressant à suivre que terriblement attachant. À travers ses yeux, nous découvrirons Véridienne et les Éponas sous un nouvel angle, nous montrant certains personnages comme nous ne les avions jamais vu, eux que nous ne connaissions qu’à travers les yeux des Suivantes. Crassu est un narrateur qui apporte une vision vraiment inédite, lui qui lit sur les lèvres et analyse finement les attitudes des autres protagonistes. Ce nouveau regard bouleversera certaines certitudes et apportera un grand plus à une histoire déjà passionnante.

À travers les yeux de chacun de ces personnages, nous observons pourtant la même chose : La situation du Demi-Loup s’aggrave. Alors que la Mort dans l’Eau continue à faire des ravages, les comtes du royaume se liguent contre les princesses et sont prêts à se révolter. Ainsi, la guerre civile qui couve ne met pas seulement en scène Véridienne et les Éponas mais bien trois partis différents… alors que la menace venue des Terre de l’Est plane toujours. Les défauts des princesses et de leurs Suivantes restent les mêmes : Malvane, toujours célibataire, persiste dans certaines lubies et Nersès continue à faire passer son devoir avant tout et à lui obéir aveuglément. Calvina, quant à elle, a toujours autant de mal à porter le poids des responsabilités et laisse volontiers les rênes du pouvoir à son époux et sa Suivante, qui l’accepte sans tenter d’impliquer sa princesse. Mais c’est sans compter sur Cathelle, qui les connait si bien et qui saura retourner leurs défauts contre elles, ni sur Aldemor qui complote toujours à l’Est. Et pourtant… le lecteur ne peut pas prendre de parti. En tout cas, j’en ai été bien incapable. Tous les protagonistes agissent selon leurs devoirs ou une logique qu’on ne peut que comprendre, et tous sont si bien dépeints, si crédibles et si attachants que l’on se retrouve tiraillé, simple spectateur d’un gâchis terrible.

Je n’en dirai pas plus, même s’il y a tant à dire. Récits du Demi-Loup est définitivement l’une de mes sagas préférées et Mers Brumeuses ne fait que confirmer le talent de conteuse de Chloé Chevalier, qui sait aussi bien manier les mots que donner vie à ses personnages. Encore une fois, je vous encourage à découvrir cette autrice de talent, et pourquoi ne pas commencer par Fleurs au Creux des Ruines, si vous avez peur de vous lancer dans une saga ? Mais croyez bien qu’elle vaut le coup ! 


3 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi: cette série est excellente! Il me tarde déjà de lire la suite :)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en plus en plus intriguée par cette saga et ton avis me pousse encore plus à la découvrir ^^ (Ce que je ferais !)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis plongée dedans...et je me régale!! Commencé avant-hier, j'ai déjà dépassé la moitié <3

    RépondreSupprimer