dimanche 5 février 2017

Quelques minutes après minuit



Auteur : Patrick Ness
Folio Junior
208 pages – 6,80€
ou 368 pages 25€ pour la version illustrée par Jim Kay. 


Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre apparaît, qui apporte avec lui l'obscurité, le vent et les cris. C'est quelque chose de très ancien, et de sauvage. Le monstre vient chercher la vérité.








Mon avis :

J’ai commencé ce livre sans savoir de quoi il allait parler, sans y être préparée. D’habitude, ce n’est pas un mal, c’est même de cette façon que j’aime découvrir les romans que je lis. Cette fois, cependant, cette absence d’information n’a fait qu’ajouter à l’immense claque que je me suis prise en découvrant, comme surement beaucoup d’autres lecteurs, que Patrick Ness faisait écho à mon vécu. Quelques jours après l’avoir terminé, je ne sais toujours pas si je l’ai aimé ou détesté. Ce qui est sûr, c’est qu’il m’a terriblement bouleversée et touchée comme peu de livres ont su le faire en si peu de pages.

Patrick Ness parle d’une sujet grave d’une très jolie façon. Conor, qui a des nuits agitées depuis que sa mère est malade, n’est pas plus choqué que ça lorsqu’un monstre lui apparait : son subconscient l’a habitué à bien pire. Ce dernier tient à lui raconter des histoires, qui feront écho à sa vie et lui apprendront différentes choses. Comme la subtilité des notions de bien et de mal, ou le fait que la mort et la vie sont injustes et ne sont ni une récompense, ni une punition. Mais la plus grande des vérités, il devra l’apprendre par lui-même.  

Outre le côté très poétique et allégorique du roman, c’est sur la psychologie des personnages que Patrick Ness met l’accent. Les émotions éprouvées par le jeune homme sont si vraies que c’en est perturbant : le mépris envers les adultes qui croient aider, la colère lorsque son secret est éventé contre son gré, l’envie d’être dissocié de ce qui lui arrive… Et surtout, la culpabilité, celle qui le ronge plus que le reste.

Au final, l’auteur nous propose un roman très fort qui saura parler à tous. Il m’est toujours difficile de savoir si je l’ai apprécié ou non. Je ne pense pas que c’est un roman qui peut aider pendant et après la perte d’un être cher. Une vieille partie de moi a voulu le déchirer en plein de petits morceaux et lui mettre le feu. Mais le moi de maintenant lui est reconnaissant, en un sens. Je suis contente de l’avoir lu et je pense qu’il doit l’être, qu’il ne vous laissera pas indifférent, quel que soit votre vécu. 

7 commentaires:

  1. C'est un roman qui m'intrigue...Hop, dans ma Wishlist !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très particulier ! J'espère que tu passeras un bon moment de lecture :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Laisse-toi tenter, il se lit vite en plus :)

      Supprimer
  3. Il me tente beaucoup j'aimerais bien le lire avant de voir le film ! :) Jolie chronique

    RépondreSupprimer
  4. Ton article sur ce roman si beau mais si dur m'a beaucoup émue...
    Tes mots sont sensibles et adéquats, tu exprimes très bien tes émotions. Bravo car ce n'était pas simple. <3

    RépondreSupprimer