mercredi 15 février 2017

Gardiens des Cités Perdues, tome 5 : Projet Polaris


Auteur : Shannon Messenger
Lumen Éditions
665 pages – 15€

Après un passage mouvementé par Exillium, l’école réservée aux bannis, Sophie et ses amis sont de retour à l’académie Foxfire, où la jeune Télépathe n’est pas la seule, cette fois, à bénéficier de la protection d’un garde du corps. Car certains masques sont tombés : les nouveaux membres du Cygne Noir, ainsi que leurs familles, sont plus que jamais en danger… D’autant que les Invisibles, ces rebelles qui menacent les Cités perdues, multiplient les attaques.

Tandis que la tension monte avec les ogres, forçant les elfes à accepter des changements drastiques de leurs modes de vie, notre petite troupe tente d’en découvrir plus sur le plan de l’ennemi. Sophie ne dispose pourtant que de maigres indices : son nom de code est “Projet Polaris”, un étrange symbole semble en être la clé et il serait depuis le début lié à… Keefe !


Mon avis :

Ah, Gardiens des Cités Perdues ! Comment vous parler encore une fois de cette saga jeunesse qui me plait tant ? Si le premier tome, déjà brillant, n’en était qu’à ses balbutiements, Shannon Messenger prouve à chaque nouvel opus qu’elle mérite chaque larme et chaque rire qu’elle provoque. Avec Projet Polaris, elle s’applique à approfondir tout à la fois son intrigue, son univers et bien sûr, la psychologie de ses personnages si attachants. Après l’horrible cliffhanger sur lequel elle nous avait laissé avec Les Invisibles, nous aurions pu penser qu’elle se ferait pardonner en étant plus tendre cette fois-ci mais… NON.

J’essaye toujours de vous épargner les spoilers, mais en chroniquant un cinquième tome, je ne peux malheureusement rien promettre. Si vous êtes tombés ici par hasard, n’hésitez pas à aller lire mon avis sur le premier tome… ou bien épargnez-vous tout simplement cette peine et foncez lire le livre ! Si vous n’avez pas passé un si bon moment que ça avec le début des aventures de Sophie, donnez sa chance à la suite : l’auteur s’améliore en même temps que ses personnages, son intrigue s’approfondie et se densifie en même temps que son univers pour devenir tout bonnement addictive. Mais surtout, si le tome précédent était clairement plus sombre, celui-ci est définitivement plus mûr.

 Clairement, Projet Polaris est le tome de la maturité. Sophie grandit petit à petit depuis le début, mais ce cinquième opus commence à en faire une vraie jeune femme. Par de subtiles touches, l’enfant laisse place à une adolescente. Elle s’affirme, sa voix prend de la valeur, ses actions ont des conséquences, ses choix lui appartiennent et son cœur lui joue des tours. Dans tant de sagas jeunesses, les sidekicks ont tendance à faire de l’ombre au héros, mais Sophie est si agréable à suivre qu’elle ne se laisse pas mettre en retrait. Cela ne veut pas dire que les autres personnages ne brillent pas, bien au contraire. C’est d’ailleurs ce que j’aime le plus dans la saga de Shannon Messenger, sa manière de rendre chaque protagoniste si crédible, si entier. Si Sophie grandit, ses amis aussi. Dex n’est plus si impressionnable, Fitz est descendu de son piédestal, Keefe prend les choses plus au sérieux et Biana est bien moins superficielle. Tam et Linh ne sont pas laissés de côté et ils sont une très belle addition à la dynamique du groupe (qui manquait cruellement de filles !).

Quant à l’intrigue, elle est si dense que les quelques six cent pages qui composent ce nouvel opus ne sont pas de trop, bien au contraire. Maintenant que nous avons découvert plus avant les autres peuples des Cités Perdues, il est temps de régler leurs différends. C’est bien sûr sans compter sur les interventions des Invisibles, qui semblent ne reculer devant rien et qui donnent une nouvelle image des Elfes, auparavant si pacifiques. Bien entendu, Sophie est au cœur de l’intrigue, mais ce tome révèle qu’elle n’est pas la seule à intéresser l’organisation secrète. Heureusement pour elle, la jeune fille est entourée d’amis et de proches aussi loyaux que talentueux, qui font preuve d’intelligence et de courage. Chaque page compte, apportant révélations et nouveaux mystères, jusqu’à une fin… EN CLIFFHANGER AAAAH. Comment ose-t-elle après ce qu’elle nous a fait dans le tome précédent ? Comment peut-elle une fois de plus nous laisser en larmes et pleins de terribles questions ?

Pourtant, on en redemande ! La grande force de Gardiens des Cités Perdues, c’est son côté addictif. Il y a bien sûr l’intérêt du lecteur pour les personnages, qui sont terriblement attachants et pour lesquels on ne peut que retenir son souffle à chaque nouvelle péripétie… Mais c’est le talent avec lequel Shannon Messenger apporte chaque plus petite révélation au bon moment, tout en instillant de nouvelles questions à chaque fois, qui rend ce nouveau tome impossible à lâcher. À chaque fois que l’on croit avoir percé à jour le plan des Invisibles et les secrets du Cygne Noir, nous ne faisons que nous rapprocher de la vérité, juste assez pour avoir une furieuse envie de poursuivre l’aventure.

Ce nouveau tome est donc définitivement une réussite, dans la continuité des précédents. J’aime voir grandir Sophie, la voir s’affirmer et prendre ses propres décisions. Elle est courageuse et intelligente, et diablement bien entourée. Même s’il est clair que Shannon Messenger nous réserve encore de nombreuses surprises, je n’ai aucune hâte de voir la fin arriver tout en souhaitant connaître, enfin, le fin mot de l’histoire ! Rejoignez donc les traumatisés des Cités Perdues, qui pleurent et rient et aiment les aventures de Sophie ! 


4 commentaires:

  1. J'ai énormément adoré ce cinquième tome aussi ! Sophie et les autres personnages grandissent bien dans ce tome, ce qui n'est pas pour me déplaire. Je suis toujours aussi fan de Keefe même s'il m'a bien manqué dans ce tome :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tomes sont de plus en plus gros et pourtant, je les dévore de plus en plus vite... C'est tellement addictif ! <3 Keefe est aussi celui que je préfère, il me fait rire et pleurer le bougre !

      Supprimer
  2. Je suis tellement TRISTE à l'idée qu'il ne reste que deux tomes. DEUX TOMES ALLI, DEUX TOMES !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai envie de croire à une suite, ou à un spin off ou... elle ne peut pas nous laisser orphelines à la fin, hein ? T.T

      Supprimer