mercredi 20 décembre 2017

Les Sœurs Carmines, tome 1 : Le Complot des Corbeaux



Auteur : Ariel Holzl
Mnémos / Collection Naos
272 pages – 17€


Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s'y trucide allègrement, surtout à l'heure du thé, et huit familles d'aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l'un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d'efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues...



Mon avis :

Les sœurs Carmines vivent à Grisaille, une ville sinistre qui porte parfaitement son nom et où il n’est pas plus surprenant de croiser un noble vampire qu’un zombie en plein travail. Pourtant, c’est bien un récit délicieusement drôle que ce roman teinté de gothique et de steampunk nous offre. L’humour noir et les bons mots de l’auteur viennent constamment atténuer la noirceur de la ville et des mœurs de ses habitants, qui prennent la mort (d’autrui !) avec désinvolture… pour peu qu’ils s’en préoccupent.

C’est dans cet environnement très sain que nous découvrons Merryvère, sœur cadette de la fratrie des trois Carmines, jeune monte-en-l’air taciturne et quelque peu à contre-courant de la légèreté ambiante de Grisaille. Aussi adroite que malchanceuse, la jeune femme rate plus souvent ses coups qu’elle ne parvient à ramener de quoi nourrir ses sœurs, ce que lui reproche assez son ainée Tristabelle. Cette dernière est aussi insupportable qu’agréable à suivre, car on ne peut qu’adorer détester cette pimbêche hautaine qui cache bien son jeu. Mais c’est la petite Dolorine qui a définitivement gagné mon cœur, avec sa façon toute enfantine de décrire les pires horreurs de son quotidien dans son journal intime. Grâce à ses conversations avec les fantômes et son ami Monsieur Nyx, elle a toujours trois coups d’avance sur ses sœurs, et l’intrigue qui met Merry dans de beaux draps trouve un parfait écho dans les pages farfelues du journal intime de la benjamine.

J’ai été conquise par absolument tous les points de l’histoire, à commencer par le décor, bien sûr, avec cette ville que l’on ne peut s’imaginer qu’avec un filtre brumeux et oppressant tout au long de la lecture. Je n’aime pas les comparaisons, mais il est vrai que l’atmosphère rappelle fortement les ambiances des films de Tim Burton, tout à la fois loufoques et sombres. Les personnages ne sont pas en reste, avec trois héroïnes aussi différentes que des sœurs peuvent l’être, aussi intrigantes les unes que les autres et terriblement agréables à suivre. Si ce premier tome suit principalement les pas de Merry, il laisse Dolorine sur le devant de la scène assez souvent et ouvre parfaitement la voie au deuxième, dans lequel Tristabelle prendra les rênes. Mais ce que je retiens surtout c’est que j’ai ri et souri du malheur des autres, que j’ai gloussé devant le malaise et la honte, que je me suis délectée de la malchance de certains. Parce que c’est drôle et bien rythmé, parce que le style de l’auteur est incisif et parce que l’humour noir, quand c’est bien fait, c’est délicieux.

Ce premier tome des sœurs Carmines est sorti chez Naos, label jeunesse des Indés de l’Imaginaire (Mnémos, les Moutons Électriques et ActuSF) mais, s’il est vrai que les jeunes peuvent clairement prendre plaisir à découvrir les aventures de Merry et de ses sœurs, n’oubliez pas qu’à Grisaille, la mort est aussi banale que divertissante. Je ne peux que vous recommander fortement d’avoir la suite sous la main avant de dévorer ce roman, parce que j’exige que vous le lisiez : c’est pour votre bien.

6 commentaires:

  1. Un vrai régal ce roman *____* Tu l'as bien analysé et c'est vrai qu'en fait on prend plaisir à les voir dans la misère, la galère et les situations honteuses XD Je pense que c'est une de mes plus belles découvertes de l'année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair ! Je commence l'année avec le deuxième tome ! :D

      Supprimer
  2. Ahh j'adore cette série ! T'as lu le deux déjà ? Il est carrément trop cool également. Je suis bien d'accord avec ta chronique en tout cas !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais le commencer, il m'accompagnera en ce début d'année ! Hâte de retrouver les trois sœurs :D

      Supprimer
  3. NON MAIS JE LE VEUX TELLEMENT !
    En plus la couverture me donne envie de ne plus jamais voir d'autres couleurs de toute ma vie x)

    RépondreSupprimer
  4. J'étais passée à côté de ta chronique ! (c'est en voyant la deuxième apparaitre sur le flux RSS que je me suis dit que tu avais sans doute chroniqué le premier). Que tu me donnes envie ! Une trilogie à manger en une seule bouchée ?

    RépondreSupprimer