jeudi 8 décembre 2016

Le SLPJ de Montreuil 2016

Aaaah Le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil ! Que d’émotions, que de rires ! Cette année encore, j’ai passé un excellent salon, épuisant mais tellement bien. J’ai retrouvé ma Saefiel d’amour le jeudi, à peine sortie du train, et ce fut comme si nous ne nous étions jamais quittée. Bon, elle était au bord de la mort en mode pneumonie de l’enfer après m’avoir attendue deux heures à cause d’un retard SNCF… Mais l’amour a vaincu ! Le soir, c'était installation et mode mamies activé.
Il y a eu des poiriers, il y a eu des enfants. ©Saefiel
Vendredi 2 décembre, le jour où tout a commencé.

Arrivée la veille au soir donc, c’est bien vendredi que tout a commencé. Le matin, nous étions conviées à un petit déjeuner avec l’adorable team des éditions Scrinéo, et avons eu la chance de partager pains au chocolat et croissants avec Gabriel Katz et Carina Rozenfeld. J’ai été ravie de revoir Mylène, toujours aussi adorable même si elle dit "chocolatines" et que c’est scandaleux. Je me sens très chanceuse d’avoir pu assister à ce moment !
On dirait pas, mais Gabriel était ravi d'être à côté de moi. ©Scrinéo
L’après-midi, nous rejoignons enfin le salon. Là, c’est un enchainement de rencontres, de cris de joie et de câlins plus ou moins agressifs. Big up à Caladhiel et Robin, que nous recroiseront tout au long du weekend avec plaisir. Finalement, nous évitons moult enfants pour nous rendre sur le toujours très beau stand des éditions Lumen, où nous trouvons Emily que je suis ravie de revoir. Là, je commence à suivre Bouba à la trace, ayant peur de reproduire la terrible Boubabsence de l’an dernier. Nous passons un petit moment sur le stand Delcourt après avoir visité la jolie petite expo Billy Brouillard, de laquelle je repars avec des stickers de chats trop chou. Nous rencontrons ensuite le très gentil Clément Lefèvre qui dédicace à l’aquarelle avec talent, tout en écoutant son camarade de dédicace parler de son projet de taser pour enfants… (mais je cafte pas)

Comme l’an dernier, les auteurs que j’attends de voir arrivent tous tard, je me contente donc de suivre Sae. Je rencontre Cathy Cassidy alors qu'elle passe la saluer, et elle est absolument adorable. Finalement, la fin du salon approche et je retourne voir Gabriel Katz sur le stand Scrinéo, parce que je n’avais pas pris son roman à faire dédicacer au petit-déjeuner. Cette fois c’est LUI qui offre des chocolats à Sae, qui a toujours été généreuse avec les auteurs, c’est meugnon. L'équipe du stand et les auteurs sont toujours aussi sympathiques et je passe un excellent moment.

En nous dirigeant vers la sortie, nous passons faire un bisou aux très demandées Cindy Van Wilder et Agnès Marot et n’osons pas interrompre la foule qui attend même si elles insistent pour nous saluer. Nous les verrons demain ! C’est contentes mais épuisées que nous repartons nous mettre en mode mamies devant Koh Lanta. Oui, nous avons emmené nos plaids à Montreuil, je ne regrette rien. Émilie avec qui nous allons partager l'appart ce weekend, finit par rejoindre la mamie-team, mais la fatigue l'emporte après de longs papotages.

Samedi, le jour où tout dégénéra :

Le matin, nous sommes allées au petit-déjeuner Michel Lafon auquel nous sommes arrivées À PEINE en retard. Comme d’habitude, ils nous ont super bien accueillies et beaucoup gâtées ! Là, nous passons un petit moment avec Fanny, Anne-Cha et Sita dans la joie, la bonne humeur et les tentations. Je retrouve aussi Mag, avec qui j'ai fait une LC et parlé la veille... Sans savoir que c'était elle. La honte. Mais ce petit dej, c'est un peu le moment où l'on retrouve tout le monde et ça fait plaisir.

Camille arrive enfin et adopte l’attitude caneton-suit-sa-maman avec moi, sauf que je le fais déjà avec Sae. Elle m'accompagne voir Manon Fargetton à ses risques et périls, puisqu'elle repart l'un de ses romans. J'en suis ravie, parce que Manon est aussi gentille que talentueuse et je passe un super moment. Vers midi, nous retrouvons Nine, Moody et Bulledop sur le stand MSK. Entre photobombs ratés et débats enflammés sur les couleurs de couvertures, nous avons beaucoup ri. Mais rire, ça donne faim, nous rejoignons donc le pique-nique blogueurs à la queue-leu-leu. Oui oui, rythmée par Bulledop et moi-même, avec un Sae pas très enthousiaste à l’idée de mener une foule qui chantonnait en se tenant le sac-à-dos, haha ! C'est un salon jeunesse, ou pas ?

Malheureusement, la salle est plus que pleine et si les Booktubeuses font l’effort de traverser la foule, nous préférons nous installer dans le couloir. Ici, Robin fait tomber l’intégralité de son sandwich sur moi, mais je le pardonne, parce qu’entre licornes, ça se passe comme ça. Sita vient s’installer à côté de moi et je ne parviens pas à lui voler ses albums, à mon grand regret. Nous fuyons avant l'organisation d'un mannequin challenge qui m’effraie quelque peu.

Là, je découvre que nous nous trouvons à côté du stand Naos, et Camille, Sae et moi sommes ravies d’y rencontrer Mathieu Rivero, dont nous lisons le dernier roman à tour de rôle pour le livre voyageur du Club des Hiboux. Suivant les conseils de Cindy, nous craquons sur Perismer du très gentil Frank Dive. Il est temps de repasser par l’appart pour déposer nos nombreux achats (même si Sae clame à qui veut l’entendre qu’elle a été sage… GENRE)

J'achète des livres, mais je ne perds pas le nord : time to photobomb ! ©Saefiel
L’après-midi, nous passons voir Lise Syven et Olivier Gay sur le stand Castelmore, deux auteurs fort gentils et pleins d'humour. Alors que nous avions juste prévu de faire un poutou à Lise nous repartons toutes avec son dernier livre. Bien joué, Sae. Là, out of nowhere, on nous demande de ne pas nous évanouir à l’approche d’Olivier. Je reste perplexe et Sae bout sur place, nous nous éloignons donc vite pour préparer notre vengeance. Avec Ericka et Élise, deux personnes absolument formidables qui ont égayé le salon chaque fois que nous les avons croisées, nous préparons l’opération tutu.

Je crois que c'est vers là que Sia arrive et arg ! Je veux te voir plus l'an prochain ! Tu es bien trop drôle pour un temps si court ! Gentiment, Olivier nous rejoint plus tard pour signer mon craquage intégral sur sa saga le Noir est ma Couleur (que j'ai finie au moment où j'écris ces lignes, hum) et j'en profite pour demander à Sae une photo pour la fin du "Mois de" sur Book en Stock. Malheureusement, nous n'arrivons pas à obtenir un résultat potable, j'ai pas mieux que ça :
Nous sommes normaux et gentils, merci de ne pas vous affoler. ©Saefiel
L'opération tutu est remise à plus tard lorsqu’un miracle se produit : il n’y a plus trop de monde devant Victor Dixen. Tant pis pour moi qui n’y ai pas cru, je n’aurais pas la suite de Jack Spark à lui faire dédicacer, mais j’en profite tout de même pour le remercier. L’an dernier, il avait réussi à me décomplexer du fait d’être plus productive la nuit. C’est un peu grâce à lui que j’ai réussi à avancer dans le NaNo. Il est d’une gentillesse rare et très prévenant avec ses lecteurs. Je ne peux que vous encourager à braver les foules qui l'attendent pour échanger avec lui !

Nous avançons enfin vers notre destin, et je vois avec plaisir qu’une petite foule s’est formée autour du stand des éditions MSK. Nous y retrouvons Mylène, Lise Syven, Nadia Coste, et bien sûr Gabriel Katz qui est déjà prêt à immortaliser l’humiliation de son pote. Alors, oui, on s’est bien foutu de sa gueule, mais je ne sais pas comment, ça s’est retourné contre nous à la fin. Comme quoi. 
Oubliez ce que j'ai dit sur la normalité, un peu plus haut ©Ericka
Enfin, nous avons fini la soirée à l’apéro Gulf Stream, où il y avait un monde fou. J’ai été ravie d’y revoir Caladhiel même si la foule était si dense que nous n’avons pas énormément pu profiter. Ah oui, j’ai craqué pour Memorex et IRL parce que je suis faible, mais chut. Cindy et Agnès sont tellement chou que je fonds sur place rien que d'y penser et je regrette beaucoup de ne pas les avoir vues plus longtemps. L'an prochain je vous colle !

De retour à l’appart, le décès en nous, Sae, Émilie et moi pleurons de rire devant les photos prises aujourd’hui, jusqu’à ce que Kevane nous rappelle qu’elle se lève à 7h le lendemain. Je compatis à sa peine et toute jalousie s’envole alors que mon réveil affiche dix heures de dodo. Excuse-moi, Bouba

Dimanche, la fin, l'émotion :

Le dimanche commence tard, pour moi, alors que je prépare gentiment ma valise en attendant Sae en compagnie d’Émilie. Arrivées sur le salon, nous nous séparons : Bouba part à la dédicace de Christelle Dabos alors que je retrouve Camille chez Scrinéo et arrive pile à l’heure pour être la première à rencontrer l’adorable Aurélie Wellenstein Elle est aussi gentille que Le Roi des Fauves est bien. Et oui. Je suis remplie de joie jusqu’à ce que je retrouve les yeux pleins de larmes de mon Bouba qui ne pourra pas voir la fameuse Christelle Dabos. Heureusement, Élise nous console et nous nourrit allègrement. Là, c’est le moment pour Camille de partir et cette sale fourbe s’enfuie sans me laisser le temps de la pleurer.

Je finis par abandonner tout le monde pour essayer de voir Pierre Pevel, sans grand espoir. Les deux jours précédents, il y avait des files d’attente infinies devant le stand Castelmore. Mais là, par un heureux hasard, j’arrive première et la queue se forme derrière moi. Je n’attends finalement qu’un petit quart d’heure et passe un excellent moment à discuter avec Pierre alors qu’il dédicace mon exemplaire collector. Parce que ma chance semble être au rendez-vous, je décide de tenter de faire signer mon ultime roman d’Olivier Gay et bim, je suis troisième de la file d’attente. L’heure de partir se rapprochant, je lui dis au revoir et il ne semble pas rancunier, même s’il affirme ne plus avoir besoin d’être sympa maintenant que j’ai tous ses livres.

JE VOUS KIFFE, LA TEAM TUTU ! ©Emilie
Je rejoins la petite team qui s’est formée en quelques heures et refuse de voir la fin approcher. Nous nous déplaçons en bande jusqu’au stand de Lumen où il est temps de dire au revoir à Emily. Quelques derniers fous-rires et il est temps de rentrer. Émilie, Sae et moi traversons la ville jusqu’à la gare, où nous partageons un ultime chocolat chaud ensemble, avant que je ne les laisse difficilement partir. Mais ce dimanche étant la journée de la chance, je n’ai pas à attendre seule et retrouve Bulledop sur le quai. Je découvre une personne adorable et touchante que je suis triste de quitter alors que nous rejoignons chacune notre train. 


Et c'est fini ! Je suis vraiment désolée si je n'ai pas cité tout le monde, ou si j'ai oublié de mentionner un joli moment que nous avons partagé. C'est que dans l'effervescence du salon, tout se mélange ! J'en retiens énormément de rires, de joie et de partage. Je ne remercierais jamais assez Saefiel d'être elle-même, tout simplement. Même malade et au bord de la mort, elle arrive toujours à me faire rire ! Merci à Émilie qui a été d'une gentillesse et d'une prévenance à toute épreuve, même lorsque j'ai cru nous avoir enfermées dehors et que j'ai fait une crise d'angoisse dans le couloir. Merci à ma petite Camille d'être passée rien que pour les copines, c'est adorable. Merci à Ericka et Élise d'avoir été deux rayons de soleil et d'amour à tout moment. On se revoit bientôt, hein ? Merci à Anne-Cha d'être trop, trop drôle même quand je suis trop, trop lourde, et à Fanny d'être ce genre de personne qu'on a l'impression de voir tous les jours tellement on se marre facilement. Merci à Sia et Emily, mon petit crew d'amour, même si j'aurais voulu vous voir bien plus ! Merci à Caladhiel d'être une boule d'amour et d'avoir touché mon cœur avec sa nourriture. Merci à vous tous que j'ai croisé dans une file d'attente ou alors que je mettais un tutu.


Merci à Gabriel et Olivier d'être complétement fous et d'accepter de se faire maltraiter. Merci à Lise, Cindy et Agnès d'être tellement adorables que j'en ai encore les larmes aux yeux. Merci à Pierre Pevel, Manon Fargetton et Aurélie Wellenstein pour ces jolis moments touchants. Merci à tous les éditeurs qui nous ont gâtées et trop bien accueillies.



Et voilààà ! Inaccessibles est une ENC de Michel Lafon, La Ligue des Héros un cadeau de ma Camille-chou, l'écharpe faite par Sae le planner un cadeau de Bouchon et Sae JE FUS GÂTÉE AU DELÀ DE LA RAISON Les trois romans sur la droite ont seulement été dédicacés... Mais les dix autres sont bien des craquages. Mais chut : ce sont mes cadeaux de Noël et d'anniversaire, alors ça ne compte pas ! MERCI !

à l'année prochaine ? 

8 commentaires:

  1. raviiiiiiiiiiiie aussi de t'avoir vu et d'avoir pu passer ce moment avec vous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était trop bien, oui ! T'es un amour :D <3

      Supprimer
  2. Memorex est une tuerie tu ne regretteras rien ! Et le regret c'est pourri de toute façon.
    J'aurais adoré voir la file petits canetons :D
    Love Alli !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue, je flippe, moi quand c'est pas de la fantasy... Mais c'est Cindy, alors tout devrait bien se passer :p
      Des bisous !

      Supprimer
  3. Haaaaa c'était magique ce salon ! Ravie de t'y avoir rencontrée <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ! Tu reviens l'an prochain, hein, hein ? :D

      Supprimer
  4. Sacrée épopée :) Tu devrais être rincée mais sacré week-end que voilà. Huhu, très joli craquage-qui-ne-compte-pas !

    RépondreSupprimer
  5. Je sais, je commente un mois plus tard… Mais c'est juste pour te dire que ton petit mot m'a trop touchée ♥ C'était top de te revoir :)

    RépondreSupprimer