mardi 22 septembre 2015

Wizards, tome 3 : L'Eveil


Auteur : Diane Duane
Lumen Éditions
307 pages - 15€

Quand Dairine, la petite sœur de Nita, tombe sur son manuel du sorcier, elle n'y réfléchit pas à deux fois, et prête aussitôt serment. Bien trop maline pour son âge, la demoiselle n'a pas froid aux yeux et ne fait jamais rien à moitié : sitôt qu'elle reçoit son propre manuel et un ordinateur tout neuf, la voilà partie pour sa première épreuve d'initiation. Lorsque Kit et Nita comprennent l'horrible vérité, la jeune geek est déjà de l'autre côté de la galaxie, car son jeune âge lui confère des pouvoirs presque illimités. Mais le Pouvoir Solitaire ne tarde pas à avoir vent de ces manigances, et s'apprête à frapper, comptant sur l'inexpérience de son adversaire?

Suivez Kit et Nita dans l'épreuve la plus terrible qu'ils aient jamais eu à affronter : l'initiation de Dairine ! Mise sur orbite de la sorcière la plus audacieuse que le monde ait jamais vu, sous la plume experte de Diane Duane.


 


Mon avis :

Ce troisième tome de Wizards est de loin celui que j'ai préféré ! Étonnamment, la saga va en s'améliorant, et c'est tant mieux. Après nous avoir téléporté dans un monde parallèle, puis nous avoir fait visité les fonds marins, cette fois c'est dans l'espace que nous donne rendez-vous Diane Duane. Une fois encore, j'ai été impressionnée par les connaissances de l'auteur et j'ai appris énormément de choses. Wizards est certes une saga adressée à la jeunesse, mais elle est loin de prendre les enfants pour des idiots. Les concepts évoqués dans le romans sont complexes, parfois mêmes carrément compliqués, et permettent d'apprendre énormément de choses d'une façon très ludique. J'ai adoré ça.

J'ai aussi beaucoup aimé le fait que la petite sœur de Nita, Dairine, qui était un personnage secondaire dans les deux tomes précédents, soit catapultée au devant de la scène et endosse avec brio le rôle de personnage principal, voire même d'héroïne de ce tome. On découvre différemment la jeune fille capricieuse au caractère bien trempé des premiers tomes, et c'est avec plaisir que j'ai appris à la connaître et à l'apprécier (et c'était loin d’être gagné !) et c'est avec plaisir que je la retrouverais dans les tomes suivants. Dans ce tome, Dairine affronte les mêmes genre de dangers que sa sœur deux ans plus tôt et cela la force à grandir et à privilégier ce qui importe vraiment. Ce livre est une ode au courage et à l'humilité, tout en restant parfois drôle, triste et surprenant.

Comme je l'ai précisé plus tôt, ce tome se déroule principalement dans l'espace, et même hors de notre système solaire. Diane Duane rend la chose très crédible, si bien que l'on pourrait penser qu'elle a elle-même visité les planètes en question pour faire du repérage. Ce tome-ci est clairement axé science-fiction, d'autant que le personnage de Dairine n'a d'autre ambition que de devenir la prochaine Luke Skywalker. C'est pourquoi elle choisit de s'aventurer dans l'espace. Elle est cependant très plaisante à suivre et les événements vont la rendre de plus en plus attachante.

Car en effet, la jeune Dairine du début du roman est une jeune fille surdouée et ambitieuse, assez égoïste et difficile à vivre. Mais elle est aussi passionnée d'informatique et d'astronomie, et surtout complètement fan de la saga Star Wars. Convaincue que le pouvoir est le savoir, et désireuse de s'approprier les deux, elle a passé sa courte vie à tout apprendre afin de tout maîtriser. Ainsi, lorsqu'elle découvre les pouvoirs de sa sœur à la fin du second tome, elle souhaite ardemment les posséder elle aussi, se comparant au jeune Luke découvrant la Force... Elle décide alors de foncer tête baissée, inconsciente des risques, convaincue qu'elle parviendra à tout affronter. En moins de temps qu'il n'en faut pour, je ne sais pas, prendre le temps de réfléchir, la voici devenue sorcière à part entière, en route pour une mission plus périlleuse encore que celles que sa sœur a déjà dû affronter !

Mais très vite les événements lui font prendre conscience que l'on ne fait pas toujours tout ce que l'on veut et que l'intelligence a ses limites si l'on manque de cœur. L'évolution de Dairine est vraiment agréable. Là où Nita est passée du rôle de jeune fille timide harcelée à l'école à celui d'une personne bien plus sure d'elle, qui s'affirme et s'ouvre au monde, Dairine quant à elle devra au contraire devenir plus humble et plus empathique. Je n'ose pas en dire plus, l'évolution du personnage vaut le coup et je m'en voudrais de vous le gâcher.

Même si Dairine est au premier plan, Nita et Kit ne disparaissent pas pour autant. Je pense même qu'ils partagent le même temps de présence, finalement. Mais leur rôle est moins dans l'action, c'est pourquoi ils semblent en retrait. En revanche, la relation des deux amis continue d'évoluer et ils partagent une belle amitié qui pourrait bien se transformer au cours des tomes suivants. Que ce soit le cas ou non, leur relation est une des choses sur lesquelles se basent l'histoire et je pense qu'elle continuera à évoluer positivement et que l'on prendra toujours autant de plaisir à les suivre. Car oui, je crois bien avoir dit que dans le premier tome, les deux personnages manquaient d'individualité, qu'ils étaient très semblables et que j'espérais que cela changerait. C'était déjà le cas dans le second tome, et c'est définitivement le cas ici : Kit et Nita sont deux personnes différentes, qui se complètent très bien. Ils ont définitivement gagné en crédibilité et ont aussi gagné mon affection.

Ainsi, L’Éveil est un excellent tome qui mêle avec brio sorcellerie et science-fiction. Il pourrait presque être lu indépendamment des deux précédents tant l'histoire est rafraîchissante. Mais j'ai bien dit presque : le Pouvoir Solitaire, l'ombre au tableau, le Dark Vador de l'histoire (comme dirait Dairine) est quant à lui toujours là. C'est un personnage particulier, un méchant tout ce qu'il y a d'original et vraiment intéressant, qui n'est pas juste cruel parce que c'est le méchant de l'histoire. J'ai beaucoup apprécié ce que l'on apprend sur lui dans ce tome, et j'ai hâte de voir où les suivants vont nous mener.

J'ai donc passé un excellent moment de lecture. Si Wizards était jusqu'à présent une saga que j'appréciais simplement, ce tome m'a vraiment conquise et m'a donné très envie de lire la suite. À ceux qui ont eu du mal avec les tomes précédents, je pense que celui-ci pourrait vous réconcilier avec la saga. Pour ma part, je le recommande vraiment et j'espère avoir la suite très vite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire