samedi 20 septembre 2014

Notre-Dame des Loups

Auteur : Adrien Tomas
Mnémos
220 pages
18€

1868, aux confins de l’Amérique, les Veneurs, une petite troupe d’hommes et de femmes sans foi ni loi, aux munitions forgées d’argent, l’âme froide comme l’acier, parcourent les immensités de l’Ouest sauvage.
Ils s’enfoncent, la peur au ventre mais déterminés, dans les gigantesques forêts que seuls les Indiens et les pionniers arpentent. Ils connaissent leur mission : elle pue le sang et la mort. Elle a le son des chairs qui se déchirent et des os qui rompent, des incantations vaudou, des balles qui sifflent et des molosses qui aboient. Au loin, les premiers hurlements se font entendre. La chasse commence… Une chasse qui doit réussir quel qu’en soit le prix. Une chasse pour abattre leur plus terrible ennemie : Notre-Dame des Loups…
Empruntant aux westerns comme aux films d’horreur, Adrien Tomas nous emporte dans un tourbillon de neige, de sang et d’action parfaitement maîtrisée au cœur des légendes les plus sombres et les plus terrifiantes d’Amérique du Nord.

Mon avis : 

Je ne vais pas vous faire languir : Notre-Dame des Loups a été un gros, gros coup de cœur. Je l'ai dévoré si vite que je n'ai presque pas eu le temps de le savourer, je n'ai tout simplement pas réussi à le lâcher. Mais je tiens tout de même à dire qu'une fois de plus, je dois un de mes coups de cœur à Boudicca du Bibliocosme, laquelle en a fait une critique plus qu'élogieuse qui m'a fait craquer, et je ne le regrette pas du tout !

Je vous vois venir, à prendre peur en voyant le rapport pages/prix. D'autant que j'ai pas mal craché sur Pygmalion lors de la sortie de la dernière nouvelle de G.R.R. Martin... Mais il faut dire ce qui est : cette fois, nous sommes chez Mnémos, et cette maison d'édition que j'aime très fort n'est vraiment pas du genre à se moquer de ses lecteurs. Alors oui, 18 euros les 200 pages ça fait un peu mal mais ici, j'ai envie de vous dire que ça vaut carrément le coup. Déjà, parce que l'auteur est français, mais aussi parce que la qualité est carrément au rendez-vous !

Qu'en est-il de l'histoire ? Nous sommes en 1868, en Amérique, et nous suivons une bande de sept Veneurs en mission. Ce sont des chasseurs d'exception qui traquent sans relâche les lycanthropes avec le fol espoir de parvenir à éliminer Notre-Dame des loups, l'Alpha, la mère, celle par qui tout aurait commencé.

En si peu de pages, l'auteur nous offre un background fouillé, riche et non seulement bien développé mais aussi bien utilisé, qui sert vraiment son intrigue. Quelques années seulement après la guerre de sécession, on découvre un pays divisé, affaibli, où les comportements n'ont pas encore tous évolués dans le bon sens. C'est dans cette ambiance un peu dark et très western vraiment crédible et réussie que nous suivons les Veneurs, chacun ayant une raison bien particulière de participer à la chasse.

Les Veneurs donc, sont au nombre de sept. Chaque chapitre du roman vous offrira le point de vue d'un nouveau membre de la Vénerie, et ce à la première personne. Qu'il est doux d'être propulsé dans la tête d'un beau salaud ou d'un esprit dérangé, c'est toujours une expérience des plus singulières ! En tout cas, c'est un sans-faute de la part d'Adrien Tomas. Chaque personnage est hyper travaillé, nuancé, avec une histoire précise et toujours intéressante. Mais surtout, ils ont tous leurs secrets, et ils cachent tous très bien leur jeu... Cette construction est juste génialissime, elle renverse nos certitudes toutes les deux pages et joue avec nous jusqu'à la dernière ligne. Et je reste plus qu'admirative de la précision avec laquelle Adrien Tomas arrive à raconter les histoires de chacun en si peu de pages. Du génie, je vous dis !

Les personnages sont donc extrêmement bien travaillés, crédibles et leurs dialogues sont savoureux, en totale adéquation avec la personnalité de chacun et l'ambiance du roman. L'auteur respecte aussi le mythe du loup-garou, sans rien édulcorer, en apportant un coté mystique très appréciable qui n'a fait que rendre encore plus palpable l'atmosphère angoissante de la chasse. Quant aux paysage et à l'ambiance... Un sans-faute absolu, je vous dis. Je n'ai trouvé aucun défaut à ce roman !

La principale qualité de Notre-Dame des loups, c'est cette capacité à surprendre le lecteur absolument tout le temps, sans lui laisser le temps de reprendre son souffle ou de se remettre de ses émotions. Oubliez l'idée d'avoir un marque-page, vous finirez le livre avant même d'en avoir eu besoin ! Finalement, je regrette presque un peu de l'avoir lu si vite, de ne pas l'avoir savouré comme il l'aurait mérité. Il est si court, croyez moi, vous l'aurez fini avant même de vous en rendre compte. C'est surement le page-turner le plus prenant que j'ai lu à ce jour, impossible à lâcher, chaque fin de chapitre étant insoutenable. 

J'ai donc eu un très gros coup de cœur pour ce court roman, que j'aurais égoïstement voulu plus long pour pouvoir en profiter plus longtemps, alors qu'il est tout simplement parfait tel qu'il est. J'ai vraiment hâte de lire d'autres romans du même auteur, même s'il va devoir faire très fort après l'immense coup de cœur que j'ai eu pour Notre-Dame des loups ! N'hésitez pas à vous lancer, je vous garantis que vous ne le regretterez pas !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire