vendredi 23 octobre 2015

Witch Fall

Auteur : Amber Argyle
Lumen éditions
500 pages
15€
Dans l’univers romanesque envoûtant imaginé par Amber Argyle, les sorcières sont les Gardiennes de la nature et soumettent à leur volonté la végétation et les éléments par la grâce de leur chant. Leurs mélodies sont source d’un pouvoir convoité et redouté, qui leur a valu l’inimitié et la méfiance des hommes.
Née sorcière à l’époque de leur toute-puissance, mais élevée parmi leurs ennemis dépourvus de pouvoirs, Lilette rêve d’une paix durable entre les deux peuples. Ses espoirs tournent court quand elle est subitement enlevée et donnée comme concubine à un homme qu’elle n’a pas choisi.
Bien avant les aventures de Senna dans Witch Song et Witch Born, Amber Argyle brosse le portrait saisissant d’une Gardienne audacieuse et déterminée, confrontée à des choix déchirants. Elle nous livre un récit à la fois intime et épique, qui peut se découvrir indépendamment de l’histoire de Senna.
Mon avis :
Witch Fall est une préquelle à la duologie précédemment écrite par Amber Argyle, composée des romans Witch Song et Witch Born. Deux livres qui, malgré leurs défauts, m'avaient plu et avaient vraiment réussi à m'emporter grâce à la beauté de la magie et de l'univers créé par l'auteur, ainsi que grâce à la belle évolution du personnage principal. Or, Witch Fall prend place bien avant le début de Witch Song et, alors que le pitch m'avait conquise, je suis vraiment tombée de haut.

Witch Fall raconte la véritable histoire derrière la légende de la sorcière Lilette, racontée par une de ses plus proches amies. Nous découvrons donc le monde tel qu'il était avant le Cataclysme, à une époque où les sorcières étaient fortes et nombreuses. Même si le roman peut se lire indépendamment des deux précédents, je pense qu'il est bien plus intéressant de choisir de les lire dans l'ordre de parution. Mais ce n'est pas non plus Star Wars, faites comme vous le souhaitez !

D'autant que je n'ai pas vraiment apprécié ce tome, alors que j'avais passé un bon moment avec les deux autres. Je serais curieuse de savoir si les personnes ayant choisi de commencer par celui-ci ont envie de poursuivre, parce que je sais que ce n'aurait pas été mon cas et cela aurait été dommage. Je réitère donc mon conseil : commencez par Witch Song.

Dans ce roman, nous suivons donc Lilette, jeune sorcière orpheline élevée loin des siens et de la magie, par des gens du commun. Passant d'un mariage forcé à un autre, elle se retrouve captive d'un prince qu'elle a connu dans son enfance, puis prise au milieu d'une guerre à plusieurs faces. Elle devra alors redécouvrir le pouvoir qui sommeille en elle, celui d'une des plus puissantes sorcières de sa génération, et l'utiliser pour sauver ses sœurs et devenir une sorcière de légende.

Ainsi, alors que tout était réuni pour me convaincre, cette lecture m'a complètement bloquée. Je n'arrivais pas à avancer, le livre me tombait sans cesse des mains. Toute la première moitié du roman a été extrêmement difficile à lire tant, à mes yeux, rien ne se passait. J'ai finalement décidé de faire une pause, de lire autre chose, avant de finalement revenir et me forcer à finir le roman. Je suis vraiment déçue de devoir le dire, tant la saga mère est agréable à lire, mais sur les 530 pages du romans, seule une petite centaine m'a réellement passionnée. J'aurais vraiment du mal à expliquer pourquoi, je pense simplement que le côté répétitif de l'intrigue et les caractères caricaturaux des personnages m'ont exaspérée. D'autant que j'attendais beaucoup de ce roman, supposé révéler la vérité à propos des début du personnage de Lilette.

Lilette qui n'a donc pas réussi à me conquérir. Elle m'a ennuyée, exaspérée, m'a semblé vide tout du long. J'avais osé espérer la voir s'épanouir et se révéler dans la relation qu'elle commence à mener mais... là aussi, tout sonnait faux, répétitif, plat. J'ai dû me forcer à ne pas lire en diagonale, alors que je n'en ai jamais eu l'envie auparavant. Et alors que je n'arrivais pas à m'attacher aux personnages, l'intrigue ne m'emportait pas non plus. Certes, quelques révélations lâchées comme si de rien n'était de temps à autres m'ont ravie (les Mettlemots!) mais jamais longtemps.

Mais enfin, ENFIN ! La fin arrive et avec elle, l'action. Je ne l'attendais plus et je ne sais pas si je l'ai surestimée tant l'attente fut longue mais les quelques dernières pages m'ont parues excellentes. Enfin, des révélations, de l'action, de l'émotion. J'ai lu les derniers chapitres avec plaisir en me demandant tout le long pourquoi l'auteur avait choisi de tant tourner autour du pot... Mais je ne boude pas mon plaisir. Enfin, je ne suis pas sure que plus que 400 pages d'ennui valent une très belle fin, et je vous laisse décider.

Me voilà donc un peu déçue de ce roman, que j'ai traîné avec moi pendant plus d'un mois. Je suis tout de même contente d'avoir lu cette préquelle et d'en avoir appris un peu plus sur l'univers et l'Histoire de la saga mère, et la fin m'aura fait enfin poser le roman sur une note positive. Étonnamment, ce tome est celui qu'ont préféré nombre d'autres lectrices, alors peut-être vous plaira-t-il ! Je tiens tout de même à remercier le forum Au Cœur de l'Imaginarium et les Éditions Lumen pour leur confiance, et je m'excuse d'avoir pris un peu plus de temps que prévu pour terminer ce livre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire