samedi 6 juin 2015

Imaginales 2015 : Vendredi 29

Vendredi 29 :

Le lendemain, nous nous levons à l'aube : c'est que Céline doit être aux Imaginales dès l'ouverture ! (Il faut dire que j'ai une notion de l'aube toute relative) Et nous partons tous ensemble vers de nouvelles aventures ! *jingle plein d'entrain*

La journée commence bien, je tombe sur Cindy Van Wilder et je m'empresse de lui dire tout le bien que je pense de sa génialissime saga, et sous le coup de l'émotion, nous prenons même une photo. La classe !
Oui, j'ai pleuré devant tant de gentillesse ! Big up à Cindy
Cependant, j'avais une mission, confiée par Bouchon et Kevane... Je devais aller punir Gabriel Katz pour les souffrances qu'il nous a fait subir ! Sans attendre, je suis donc allée... acheter la Maîtresse de Guerre. Il faut croire que j'aime ça, souffrir. Mais je n'ai pas trahi mes copines, non ! J'ai fait mon devoir !
Vous êtes vengés, tous !
Je suis ensuite restée dans les parages pour ma seconde mission : Rapprocher Patrick Mc Spare et Céline Landressie, qui allaient participer à la même conférence le jour-même, à 15h. Mission accomplie avec succès, les deux se sont si bien entendus qu'ils se sont fait remarquer sur scène... Mais nous y reviendrons. Je suis repartie avec Comtesse Bathory et un retard de vingt minutes à la conférence à laquelle je voulais assister. Patrick Mc Spare est quelque peu bavard, il faut dire ! Mais adorable, et probablement un de mes coups de cœur auteur de ces Imaginales.

À 11 heures ...et quelques donc, nous sommes arrivés à la bourre à la conférence : La lutte du bien contre le mal... un archétype majeur de la fantasy ? Avec Fabien Cerutti, Brent Weeks, Stefan Platteau et Thomas Geha. Heureusement que j'avais déjà les romans de Fabien et Stefan, sinon... j'aurais craqué une nouvelle fois ! Je pense que Manesh sera une de mes prochaines lectures, je meurs d'envie de me lancer, là !

En sortant, j'ai vu qu'il n'y avait pas grand monde qui attendait de voir Robin Hobb, j'en ai donc profité pour aller la voir avec mon exemplaire de l'Assassin Royal, ainsi qu'avec celui de Kevane. Je suis habituellement mal à l'aise à l'idée d'apporter plus d'un livre, mais pour toi Bouba, je l'ai fait ! Cette fois, lorsque Kat, la fille de Robin, nous a donné les post-it pour que nous puissions écrire nos noms dessus, je savais qui elle était et j'en ai profité pour papoter avec elle... Et nous avons un point commun de fou : les post-it, une passion dévorante et complétement nulle ! Quand mon tour est finalement arrivé, j'ai encore été très émue mais j'ai réussi à dire à Robin Hobb que nous allions partager un déjeuner dimanche... avant de m'effondrer lorsqu'elle m'a reconnue. Bon.

J'ai alors eu une chance énorme et j'ai pu glisser tout de suite vers Brent Weeks, me procurant le superbe simili-cuir de l'Ange de la Nuit. Je l'ai fait dédicacer, ainsi que l'exemplaire de Sae (tout pourri, pas simili-cuir bouh !) et nous avons bien rigolé sur le fait que j'utilisais les même post-it que pour les romans de Robin Hobb, que ce n'était qu'un gros profiteur de post-it (Ah, qu'est-ce qu'on s'amuse grâce aux post-it !) Je lui ai aussi dit qu'il m'avait fait rire lors de la conférence et que je me sentais donc obligée de prendre son livre, et nous avons encore ri parce qu'il m'a prévenu que, malheureusement, le livre n'était pas drôle. Et là j'ai été super frustrée de pouvoir si bien parler avec lui, alors qu'avec Robin Hobb mon anglais était parti en vacances ! DAYUM !

Je ne sais plus à quel moment j'ai vu Fabien Cerutti, parce que pour tout vous dire, comme pour Patrick Mc Spare et d'autres de « la brochette des tentateurs » je l'ai revu de nombreuses fois, tant il était drôle et abordable. Il a même réussi à faire lire Matthieu ! Et oui, Monsieur Cerutti, Matt est en train de lire le Bâtard ! Pari gagné ! Bon donc, ici aussi j'ai vaguement obligé tout le monde à acheter son roman. De façon menaçante et répétée. Mais c'est pour la bonne cause.

Nous sommes repassés voir Céline sur son stand plusieurs fois dans la journée, et l'une de ces fois, nous avons croisé un couple accompagné d'un bébé qui repartait avec l'Héritage des Rois-Passeurs de Manon Fargetton (assise à côté de Céline, donc) Je les ai alors verbalement agressé en exigeant de savoir qui ils étaient, immédiatement ! En vrai, j'avais cru reconnaitre Irène et son mari, de quelques-dragons. Des copains arpenteurs, ça ne se laisse pas fuir comme ça ! Et nous nous sommes recroisés quelques fois, après ça. C'est qu'Alexandre (le bébé) avait beaucoup à nous dire !

Je suis aussi retournée voir comme promis Estelle Faye avec mon Éclat-de-givre-en-cours-de-lecture-la-honte et une fois encore, j'ai fui avant de la dévaliser. Quelle tentatrice, je vous jure ! Trop sympa, drôle et tout, comment ça se fait pas, attends !

Finalement, la conférence que nous attendions tous commençait à 15h : Raconter des histoires.... écrire sur l'Histoire ? Avec Silène Edgar, Frank Seigneur, Céline Landressie (*cris de groupie hystérique*) et Patrick « tentateur » Mc Spare. Mais avant, nous avons accueilli Alexis Flamand qui venait d'arriver, et j'ai pu enfin lui offrir mon sublime cadeau empoisonné : Le chapeau-Skorj ! Depuis, Alexis et moi-même sommes un peu en froid, vu qu'il oubliait volontairement son chapeau en partant le matin, comme s'il ne l'aimait pas... haha !

L'est pas beau, mon poulpe ?
Ainsi la conférence a commencé et s'est globalement bien déroulée, jusqu'à ce que la gentille médiatrice tente un gros troll et demande à Céline ce qu'elle faisait des codes de la Bit-Lit. Et si la bienséance l'avait permis, je pense qu'elle aurait répondu une grossièreté, à base de "je te les mets" de "bien profond" et d'une partie de l'anatomie quelconque, mais plutôt sous la ceinture. Patrick et Céline se sont fait taper sur les doigts plus d'une fois, à force de rire entre eux et d'oublier les questions. Ah, et bien sûr, même s'il m'avait prévenu, même si j'ai tenté de lutter... J'ai fini par craquer pour les Héritiers de l'Aube. Faiiiiible, je suis !
De vrais enfants !
Le grand événement suivant fut l'arrivée de Supyyyyyy, laquelle a assisté à la conférence aussi, et nous nous sommes retrouvée pour sautiller et pousser des cris de joie, youhou ! En plus, elle m'a offert mon superbe badge-trop-classieux-qui-envoie-du-lourd alors je n'étais que joie et amour !

J'ai une tête de psychopathe qui veut tous vous manger, mais je porte le badge de Supy, donc bon, big up et transition :
Puis nous sommes allés voir le très attendu Pierre Pevel, enfin ! Flore, Aurélie et moi-même avons craqué pour la sublime trilogie des Enchantements d'Ambremer illustrée par Coliandre (faibles, vous avez dit faibles?) et nous avons une fois de plus passé un super moment dans ce lieu de perdition qu'est « la brochette des tentateurs » (de Céline Landressie à Pierre Pevel, en passant par Manon Fargetton, Patrick Mc Spare, Nabil Ouali, Gabriel Katz et Fabien Cerutti... La perdition !) eeeet je crois que c'est tout, pour vendredi. Enfin, c'est tout sur le salon...

...Car le soir c'était restoooo ! Nous nous sommes retrouvés en petit comité arpenteurs/auteurs/autres et ce fut super fun et trop bon ! On a pu parler de La Dernière Terre, bien rigoler et une fois encore, passer un moment tout à fait parfait. On dirait une pub tellement tout est beau, mais c'est vrai : Les Imaginales, c'est le monde des Bisounours, promis !

Crédit photo : Aurélie et la madame du Memphis. En même temps, une photo bien prise, c'était forcément pas la mienne.
C'était le Jour 2 : Le retour du come back.
Ici le Jour 1 : Le début du commencement...
Et à demain pour le Jour 3. Qui n'a pas encore de titre. Love

6 commentaires:

  1. Punaise, tu racontes tellement bien, je l'ai vécu et j'ai l'impression que tu me racontes une histoire haha !
    Je kiffe te lire, allez, vivement le jour 3, je sais plus ce que j'ai fait ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pascal Doisteau Frérot7 juin 2015 à 12:56

      Oui c'est le syndrome post Immaginales, une sensation d'avoir partager un rêve hors du temps ;)

      Supprimer
    2. C'est vrai que je raconte super bien haha ! T'es bidon, tu te rappelles vraiment de rien ?

      Et oui Pascal, je suis toujours pas redescendue :(

      Supprimer
  2. La photo avec Gabriel Katz est terrible :D Oh la crâneuse avec l'édition simili cuir de L'ange de la nuit (mais tu as bien raison). Ton chapeau poulpe est génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha oui je suis très fière de ma photo :D Il le méritait ^^
      Et cette édition simili-cuir est superbe, oui !
      Merci pour le chapeau :D Il l'a bien aimé aussi... je crois ^^

      Supprimer
  3. J'ai envie de pleurer et de rire en même temps, tu es TERRIBLE ! Pfiiiiiou, j'ai l'impression de vivre un peu par procuration ces quelques jours, merci mon petit cerisier japonais.
    ET CETTE PHOTO ! Tu es mon héroïne pour toute la vie <3 <3 <3

    RépondreSupprimer