dimanche 15 mars 2015

Widdershins, tome 2 : Le pacte du mensonge

Auteur : Ari Marmell
Lumen
405 pages
15€

Widdershins est devenue une légende parmi les siens. La voleuse intrépide aux capacités physiques qui frôlent le miracle est la tête brûlée de la guilde, la plus audacieuse de tous. Mais beaucoup la blâment pour les étranges événements qui ont secoué la cité et une ombre descend, toujours plus menaçante, sur Davillon : le nouvel évêque de la ville manigance, un mystérieux aristocrate semble suivre Widdershins partout où elle va, et une créature à glacer le sang hante les rues la nuit...

Toujours accompagnée d'Olgun, le dieu mineur qui met tout son pouvoir à son service, la jeune aristocrate devenue voleuse va devoir affronter le danger imminent qui menace les siens, tout en tentant d'échapper à la Garde de Davillon, où elle a pourtant quelques alliés inattendus.

Widdershins est de retour... Sous la plume aiguisée d'Ari Marmell, retrouvez les aventures de la plus téméraire des voleuses ! 




Mon avis :

Quel second tome ! J'avais certes apprécié le premier, tout en lui reprochant quelques petits détails sur lesquels nous reviendrons plus tard, mais je ne m'attendais pas à tant aimer le deuxième ! Il est passionnant, émouvant, angoissant, il tient le lecteur en haleine et donne clairement envie de connaître la suite des aventures de Widdershins. Je suis donc plus que ravie que les éditions Lumen et le forum Au cœur de l'Imaginarium m'aient de nouveau fait confiance et je les remercie une fois encore ! (beaucoup, beaucoup!)

Le gros point positif de ce second tome, c'est qu'il ne contient pas tout ce qui m'avait déplu dans le précédent. À savoir, les flashbacks intempestifs (bien qu'utiles à l'intrigue) tous les deux chapitres qui cassaient complètement le rythme et qui avaient considérablement ralenti mon rythme de lecture. Car en effet, dans ce deuxième tome, on sait déjà tout ce que l'on doit savoir du passé de Widdeshins, nous sommes donc focalisés sur le présent et sur ce qui arrive à notre héroïne au jour le jour. Et ce n'est forcément pas de tout repos, quand on est aussi doué que Widdeshins pour se mettre dans des situations plus dangereuses les unes que les autres...

L'histoire reprend quelques mois après la fin du tome précédent, Widdershins doit réapprendre à vivre après les événements tragiques survenus un peu plus tôt, tout en ayant de nouvelles responsabilités qu'elle a bien du mal à assumer. Elle est fragilisée et plus émotive, mais elle reste forte et pleine de ressources, elle ne se laisse donc pas abattre et est prête à relever les nombreux défis qui croiseront sa route au cours du roman. Et cette fois-ci, Widdershins va devoir jongler entre une menace mystique qui pèse sur la ville, les soupçons de l’Église, une vendetta mystérieuse, la gérance d'un établissement, son « travail » habituel et... ses sentiments. Ce roman est trèèèès riche, plein de péripéties et vraiment captivant.

Aussi, Widdershins elle-même est toujours un personnage agréable à suivre. Elle est débrouillarde, courageuse, pleine d'humour et d'un tempérament très taquin, tout en étant attentionnée, juste et honnête (pour une voleuse !) Elle est aussi très humaine, pas infaillible et ce malgré l'aide qu'elle reçoit toujours de son petit dieu personnel, Olgun. Olgun qui est toujours très attachant, malgré son rôle très particulier et le fait qu"il soit tout de même presque absent, de par son silence, mais la relation qui le lie à Widdershins est des plus intéressante et j'aime beaucoup le duo qu'ils forment. C'est leur association qui porte le roman à elle toute seule, même si sans l'aide du dieu, Widdershins resterait un excellent personnage principal auquel il est facile de s'attacher.

Ce tome voit aussi s'épanouir certains personnages secondaires, ce qui permet à l'histoire de s'étoffer et de gagner en crédibilité. Ils gravitent tous autour de l’héroïne et chacun d'eux est très bien dépeint, crédible et apporte un plus à l'histoire. Ils permettront de révéler Widdershins et de la rendre plus intéressante encore. J'ai aussi beaucoup aimé le travail de l'auteur en ce qui concerne les « méchants » . Il y en a un très cruel, tout à fait horrible, une sorte de démon sur lequel je n'en dirai pas plus, qui est extrêmement bien croqué et qui aurait difficilement pu être plus effrayant. Mais il y a aussi les méchants humains, qui le sont parce qu'ils sont lâches ou orgueilleux, tout simplement.

Je tiens d'ailleurs à préciser que Widdeshins est un roman adressé à un lectorat jeune, mais tout de même assez mature pour pouvoir appréhender les intrigues politiques et religieuses d'un coté et les scènes sanglantes de l'autre. Car ce tome voit entrer en scène un personnage digne du plus malsain des croquemitaines et certaines scènes sont vraiment explicites. Il est toujours difficile de conseiller un roman en fonction de l'age des lecteurs, sachant que le degrés de maturité varie d'une personne à l'autre, mais je pense vraiment que Widdershins, et en particulier ce deuxième tome, s'adresse à un lectorat adolescent, et adolescent conscient de ce qu'il va trouver dans ce livre.

Je conseille donc aux gens qui, comme moi, n'avaient pas été plus enthousiasmé que ça par le premier tome de laisser une seconde chance au deuxième. Il est bien meilleur et ce à tous les niveaux, il m'a permis de passer un excellent moment et m'a donné très envie de lire la suite, surtout avec la fin de celui-ci.... Fin qui m'a tout de même un peu secouée, je dois l'avouer ! Encore merci au forum au cœur de l'Imaginarium et aux éditions Lumen pour leur confiance, je suis ravie !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire