mercredi 25 mars 2015

Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges


Auteur : Cindy Van Wilder
Gulf Stream Editeur
363 pages
18€

« Une main squelettique émergea de la manche de la Messagère et s’empara avec avidité de la perle.
— Tu n’ignores pas les conséquences de ton geste, souffla-t-elle. Me la confier équivaut à renoncer au don d’Éternité.
— Je viens de condamner Féérie tout entière, murmura Snezhkaïa. Désormais, ils seront soumis à la même loi que les mortels : tu détiendras le droit de prendre leurs corps et d’emporter leurs âmes.
— Et que ferai-je de leur magie ? Tu sais que je ne peux l’absorber.
— Alors, fais-la disparaître ! cria la fée.»

Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire… 







Mon avis :

Autant le dire : ce second tome me faisait peur. J'ai adoré le premier, et ce principalement à cause de l'histoire des ancêtres de Peter. Au Moyen-Age, avec un ennemi comme le Chasseur, avec une intrigue entre fantasy et conte de fées... j'étais chez moi, conquise. Alors, me doutant que ce second tome reprendrait là où les derniers événements du premier nous avaient laissé, je craignais de ne pas être aussi passionnée. Et oui, j'avais peur de me retrouver dans monde moderne ! Eh bieeeeeeen, autant vous dire que j'ai été tout autant emportée par ma lecture, et ce au point de ne pas dormir une nouvelle fois, juste après avoir passé la nuit précédente sur Les Héritiers.

La Reine des Neiges commence un an après Les Héritiers. Peter et ses compatriotes s’entraînent sans relâche pour être à la hauteur de la tâche qui leur est confiée... mais Peter n'est pas heureux, il déteste la nature de son travail, déteste le fait de faire partie des Outrepasseurs, de ne même pas avoir le choix de sa compagne... Mais par dessus tout, il déteste Noble, leur tyran de chef. Alors Peter prépare un plan, en secret. Et ce plan m'a enthousiasmée.

Oh, je ne l'ai pas précisé mais oui, le coup de cœur est confirmé. L'intrigue de Cindy Van Wilder est si bien ficelée, si passionnante, que chaque page me faisait m'exclamer, me coupait le souffle ou me mettait les larmes aux yeux. Ce roman est tout simplement impossible à lâcher ! Je n'ai pas du tout été déçue, j'ai dévoré ce tome encore plus vite que je n'avais dévoré le premier. J'ai une fois de plus été ravie du chemin que l'auteur avait choisi de suivre et je l'y ai suivie avec plaisir, savourant chaque détail de son intrigue avec délectation.

Parce que, tout de même, reprendre un an après le premier, après nous avoir offert un prologue de 300 pages, c'est fort! Et reprendre de cette façon là... Je tire mon chapeau à Cindy Van Wilder. Avec ce tome, l'on en apprend d'avantage sur les Outrepasseurs modernes, sur leur travail et sur les fruits de celui-ci. Sur tout ce qui dérange Peter, en fait. Car comme je vous l'ai précisé plus tôt, notre jeune héros n'est pas à sa place, mais alors pas du tout. Car il a des principes, le jeune homme, une belle façon de penser et de voir le monde. Alors forcément, les agissements des soi-disant « gentils » l'embêtent, et pas qu'un peu. Et il est toujours intéressant de voir quelqu'un défendre ses principes, surtout quand il part perdant...

Vous l'aurez compris, il serait difficile d'en dire plus sans vous en révéler trop sur les deux premiers tomes, mais j'espère que cela suffira à vous donner envie de vous intéresser à ce petit ovni de la littérature jeunesse qui m'aura tant plu. D'ailleurs, je crois ne pas me tromper en précisant que c'est une saga adressée à la jeunesse, mais sachez qu'elle aborde tout de même des sujets sensibles, et ce dans les deux tomes.

Enfin, je ne pouvais pas passer à côté de la couverture, une fois de plus, qui surpasse encore la beauté de celle du premier tome. Les couleurs, le relief, les détails... Clairement, même si j'avais détesté le roman, j'aurais tout de même était consolée par la beauté de l'objet, c'est dire ! Mais la question ne se pose pas ici, la couverture n'est qu'un merveilleux écho au roman que j'ai tant apprécié.

Voilà, pour faire simple, j'ai encore eu un coup de cœur. Je ne saurais vous dire lequel des deux tomes j'ai préféré, tellement j'ai peu attendu entre les deux... et j'espère n'avoir pas trop à attendre non plus avant de dévorer le troisième et dernier tome. Parce que cette fois aussi, la fin brutale est à couper le souffle et donne plus qu'envie de savoir la suite ! Foncez !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire